lundi 14 mars 2011

Ma complice Andrée

C'est bien connu, les amies sont irremplaçables. Je vous ai déjà raconté ce qui m'a amenée à écrire Une mouffette dans l'ascenseur. Voilà que ma "complice" parle à son tour de l'incident qui nous avait légèrement perturbées... C'est ici, dans son blogue, fort intéressant par ailleurs. Beaucoup plus que le mien, où je n'écris presque jamais.

J'ai commencé par dire que les amies sont irremplaçables. Pourquoi ? Parce qu'elles sont là, tout simplement. Les mouffettes passent et les amies restent.

2 commentaires:

  1. "Les mouffettes passent et les amies restent." Ça m'a vraiment rire! :)

    RépondreSupprimer
  2. "Les mouffettes passent et les amies restent."
    Cette phrase irremplaçable et inoubliable devrait figurer au dictionnaire des citations!

    RépondreSupprimer