mercredi 23 avril 2014

La Journée mondiale du livre et du droit d'auteur

J'ai connu une belle JMLDA. Le thème de cette année - Affichez-vous avec votre livre - a été bien exploité à l'école internationale de Greenfield Park où j'ai donné trois ateliers.

Dans cette classe de 2e année, les élèves ont créé une page couverture avec un titre que chacun d'eux a inventé. Le nom de la maison d'édition a été choisi collectivement: Lecteurs féroces. Pas mal, hein?

J'ai malheureusement oublié de prendre une photo dans la classe de 1ère année. La cloche de la récré a sonné, et en moins de temps qu'il n'en faut pour chercher l'année de naissance de l'auteure dans la page des crédits, les élèves étaient tous sortis.

Les élèves de 5e année, eux, se sont affichés avec un de leurs livres préférés. Remarquez qu'il y a même des dictionnaires. Petits rigolos, va!
J'avais apporté quelques-uns de mes livres d'enfance, dont certains à la page couverture nue, sans illustration ni rien. Chose certaines, ça ne passerait plus aujourd'hui. "Ça ne donne pas le goût de lire le livre!"
C'est quand j'ai sorti de ma valise aux trésors l'album Je t'aimerai toujours, de Robert Munsch et Sheila McGraw, que tous les élèves ont poussé un Oh! des plus exclamatifs. J'ai vu mille souvenirs de bonheur de lecture dans leurs yeux. Puis ils m'ont suppliée de leur lire l'album. Vraiment? Ouiiiiiiiiii! Alors sortez les mouchoirs!
Pour revenir à une atmosphère plus joyeuse, j'ai lu le début d'un livre d'Hélève Vachon, Le cinéma de Somerset. Un petit bijou de lecture quand Somerset se demande comment il saluera le directeur de l'école. Le punch a été accueilli par un éclat de rire général. Ce qui m'a fait pensé que les bons livres n'ont pas d'âge et sont... pour tous les âges.

1 commentaire:

  1. Une journée des droits d'auteur, j'achète avant qu'ils ne disparaissent. Si Françoise Sagan s'est acheté un Jaguar avec ses premiers droits, ce n'est pas mon cas !...

    RépondreSupprimer